33, avenue Henri Lafleur – BP 8174 98807 Nouméa cedex

Notre liste

A chaque changement de mandature, Calédonie Ensemble renouvelle de manière conséquente ses élus en faisant appel à de nouveaux talents et à de nouvelles compétences.

Pour la prochaine mandature, on ne dérogera pas à ce principe puisque sur notre liste, de manière générale, et particulièrement en ce qui concerne les places éligibles (les 21 premières), la moitié des candidats présentés sont de nouveaux venus.
Ces nouveaux talents incarnent à la fois notre volonté de rajeunir l’équipe de Calédonie Ensemble et notre volonté permanente de représenter la Nouvelle-Calédonie dans toute sa diversité générationnelle, ethnique, sociale et géographique.
Ils représentent à la fois :
  • La jeunesse, puisque trois d’entre eux sont des trentenaires.
  • La compétence qu’ils ont déjà démontrée dans leur parcours professionnel d’ingénieur, d’avocat, de cadre supérieur, de chef d’entreprise ou de journaliste.
  • La valeur de l’exemple aussi au travers de la réussite sportive de Pierre ou Manina, de la carrière emblématique de Joseph ou du parcours atypique de Magali.

Chevalier de la Légion d’honneur (2000), commandeur de l’ordre national du mérite (2008), membre depuis 21 ans de l’équipe de France, champion paralympique à Sydney en 2000, 3 fois champion du monde d’athlétisme depuis 1998, Pierre FAIRBANK (47 ans), conseiller municipal de Nouméa, est membre fondateur de Calédonie Ensemble. Educateur sportif, il est l’exemple, auprès de la jeunesse calédonienne, du dépassement de soi, du courage et de l’engagement.

« Dans ma vie personnelle, comme dans le sport, j’ai toujours dû me dépasser. Face aux échéances qui nous attendent, je crois que nous devons collectivement surmonter nos différences et dépasser nos limites. Réussir la sortie de l’accord de Nouméa est un challenge que nous devons relever tous ensemble. »

Originaire de la tribu de Wedrumel à Lifou, ingénieur de formation, responsable hygiène et sécurité à Valé puis à l’OPT, Annie QAEZE (30 ans) est conseillère municipale de Nouméa et suppléante du Député Philippe DUNOYER. Très engagée auprès des jeunes, elle est bénévole auprès des lycéens du Juvénat.

« Je me reconnais dans les valeurs de dialogue, de paix et de justice sociale de Calédonie Ensemble. Notre mouvement incarne le partage et le vivre ensemble qui ont permis les grandes réformes sociales, éducatives et environnementales de notre pays.»

Premier journaliste radio et télé kanak, puis directeur de la station de Wallis et Futuna, Joseph CAIHE a été aux côtés de Jean-Marie Tjibaou et de Jacques Iékawé, l’une des chevilles ouvrières du festival Mélanésia 2000, organisé en 1975. Il est chroniqueur sportif officiel du tour cycliste de Nouvelle-Calédonie depuis une trentaine d’années. Il est également membre du Comité Economique Social et Environnemental.

« Jacques Lafleur et Jean-Marie Tjibaou m’ont appris qu’on pouvait défendre des projets différents mais s’entendre sur l’essentiel. Grâce à eux, nous avons bénéficié de 30 ans de paix et de développement. Il faut absolument préserver cet héritage en poursuivant le dialogue. C’est le projet politique de Calédonie Ensemble et je m’y inscris totalement. »

Petite-fille d’Yvette et Jean Khac, membres fondateurs et présidents successifs de l’amicale vietnamienne, comme son père Martial, Emmanuelle KHAC (30 ans) est ingénieure agronome de formation. Après deux ans d’activité, elle a décidé d’abandonner son emploi de responsable de pépinière à Sud Forêt pour fonder, avec son conjoint, une exploitation familiale de production de vanille en agriculture raisonnée, à La Foa. Cette jeune mère de famille exerce également une activité d’assistance et de conseils au montage de projets agricoles.

« La jeunesse doit s’engager dans la construction de son avenir. En quittant mon emploi salarié pour créer ma propre entreprise, j’ai voulu prendre ma part dans le développement du pays. En m’engageant à Calédonie Ensemble, je veux prendre ma part dans la construction d’un avenir apaisé pour mes enfants. »

Jean KAYS (44 ans), originaire de la tribu de Nassirah, est fils de petit chef. Il exerce depuis 23 ans, la fonction de chargé de mission auprès du conseil d’aire Xaracûû, sur la question de la reconnaissance de la coutume et la mise en place de politiques publiques liées à l’identité kanak. Jean Kays a été sénateur coutumier de 2010 à 2015 et président du sénat de 2014 à 2015. Il s’est particulièrement investi dans la création de résidences culturelles et coutumières dans les districts et les chefferies de l’aire et au sein du centre pénitentiaire, pour préparer la sortie et la réinsertion des détenus. Il est également assesseur au tribunal pour enfant et membre du comité d’éthique de la Nouvelle-Calédonie

« Le pari de l’intelligence ça ne se proclame pas. Ça se construit par le dialogue et le respect mutuel. Calédonie Ensemble porte cette construction d’un destin d’avenir partagé au travers de son bilan de réformes pour une plus grande justice sociale, au travers de ses valeurs de partage et de tolérance et au travers de sa volonté de remplacer des référendums d’opposition par un référendum de projet.»

Titulaire d’un master 2 pro en expertise écologique et gestion de la biodiversité, Manina TEHEI (39 ans) a successivement occupé les fonctions d’ingénieur environnement à Valé NC, de chargée d’études en écosystèmes à la direction de l’environnement de la province Sud, et enfin, de coordinatrice de la stratégie touristique de développement durable pour l’Ile des Pins. Elle a été membre de l’équipe de France de natation en 1994 et 1995 et médaillée aux Jeux du Pacifique en 1995, 1999 et 2003.

« Dans mon parcours professionnel à Valé d’abord, et à la province ensuite, j’ai pris la dimension de l’investissement de Calédonie Ensemble en faveur de l’environnement et du développement durable. Je partage la même ambition pour notre pays. C’est le sens de mon engagement politique aujourd’hui ».

Technicien en télécommunication et énergie, Isaïa PAGATELE est originaire de Futuna. Il est chargé du secteur de la culture et la communication au sein de la communauté futunienne, secrétaire général du conseil coutumier du royaume d’Alo en Nouvelle-Calédonie et délégué du conseil international des organisations de festivals de folklore et d’arts traditionnels (CIOFF) Pacifique.

« Au travers de ses réformes sociales et de son engagement en faveur du dialogue, Calédonie Ensemble a beaucoup fait pour le maintien de la paix et le partage des cultures entre les communautés. C’est de cette manière que nous parviendrons à construire notre communauté de destin. »

Petit-fils de Charles Atiti, grand chef de Goro et fils de Robert Atiti, chef de clan et Président du comité consultatif coutumier environnemental du grand Sud, Jérémy ATITI (31 ans) est titulaire d’une licence en management PME-PMI et gérant d’une entreprise de logistique. Très impliqué dans le développement touristique durable et attaché à la culture familiale d’ouverture, d’accueil et de partage, Jérémy souhaite transmettre ces valeurs à ses enfants.

« Mon père et mon grand-père m’ont appris qu’on doit préserver notre environnement et notre culture et nous ouvrir aux autres. C’est aussi le projet que porte Calédonie Ensemble au travers de sa politique environnementale, éducative et culturelle. Je m’engage avec eux dans cette aventure pour inscrire notre pays dans une perspective de développement durable et participer à la construction du peuple calédonien. »

Fille de Tino Manuohalalo, membre du congrès de 1995 à 1999, puis membre du gouvernement de 1999 à 2002, Magali MANUOHALALO (47 ans) est titulaire d’un DESS de droit fiscal. Elle a été officier parachutiste au grade de capitaine durant 8 ans en Métropole (Pau) et exerce la profession d’avocat au barreau de Nouméa depuis 10 ans.

« Je sais où je vais car je sais d’où je viens. Les valeurs de respect, de solidarité et de partage prônées par Calédonie Ensemble sont en parfaite adéquation avec les valeurs océaniennes que j’ai reçues en héritage de mes parents. Je crois profondément que nous pouvons conjuguer ces valeurs avec l’intelligence des hommes, pour inventer ensemble un projet commun pour le pays et les générations futures. »

Eugène UKEIWE est le fils cadet de Dick Ukeiwë, président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie (1984-1985), sénateur de la Nouvelle-Calédonie (1983 – 1992) et député européen (1989-1994), disparu en 2013. Fonctionnaire territorial, originaire de Lifou, il est aujourd’hui conseiller de la province Sud où il préside la commission de l’environnement.

« Mon père a déclaré au Sénat : « Nous ne méritons pas l’estime de nos fils si chacun d’eux ne peut y trouver sa place, si chacun d’eux ne peut y cultiver son champ, si chacun d’eux ne peut, en paix, en savourer les fruits et en contempler le ciel ». Calédonie Ensemble s’inscrit parfaitement dans cette philosophie. »